Méthode Naet - NUTRITHERAPIE
Allergies et  Intolérances - Allergies et nutrition
Nutrithérapie

Pour ceux qui désirent connaître la définition :

La nutrithérapie optimise les fonctions, prévient et traite les pathologies par :
   - les techniques de changement du comportement alimentaire
   - le diagnostic et la correction des déficits nutritionnels
   - l’utilisation pharmacologique (à doses élevées) des aliments, vitamines, minéraux, acides gras, acides aminés, phytonutriments

 Hippocrate (considéré comme le père de la médecine) disait déjà :
« Que ton aliment soit ton médicament »
           il y a de cela plus de deux mille huit cent ans.


Quels sont les objectifs de la nutrithérapie ?

  • :en restaurant  l’énergie, par un bilan et correction des déséquilibres alimentaires et des déficits nutritionnels, techniques de coaching, conscientisation des pollutions de l’environnement (travail, transport, maison, cuisson, cultures, usines etc…)
  •  :
    • poids et composition corporelle,
    • solidité du squelette, des articulations, des tendons,
    • fonctions digestives, d’absorption, de métabolisation, d’élimination, et les intolérances et allergies qui y sont liées
    • renforcement des défenses anti-infectieuses et immunitaires,
    • protection anti-inflammatoire,
    • modulation hormonale, de reproduction (fertilité, grossesse, accouchement),
    • croissance physique et intellectuelle,
    • résistance au stress,
    • concentration,
    • humeur et capacité de décision et d’adaptation,
    • détoxification,
    • réparation, ralentissement du vieillissement, longévité en bonne santé.
  • Prévenir des altérations des cellules germinales, préservation du patrimoine génétique et des capacités reproductrices, prévention des pathologies aiguës (infectieuses, allergiques,…) et chroniques (SEP, dégénératives : cancers, maladies cardiovasculaires,…)
  • et/ ou de leurs effets secondaires (compensation des effets antinutritionnels et facteurs protecteurs) et réduction de procédures médicales (irradiation, infections nosocomiales) - sous la supervision du médecin traitant
  •  :
    • restauration de l’énergie du patient,
    • correction des déficits ou surcharges nutritionnelles
  • s qui permettent de réduire les doses des traitements et leurs effets secondaires.

  De quels moyens dispose le nutrithérapeute ?

  • L’alimentation,
  • Les conseils positifs (mettre en avant ce qu’il y a à gagner, un bon aliment chassant un mauvais)
  • Introduction progressive et durable de nouvelles habitudes alimentaires,
  • Techniques de changement de comportement alimentaire et autre
  • Rééquilibrage des comportements pulsionnels et de dépendance (sucre, alcool, tabac…) via la modulation des systèmes sérotoninergiques,
  • Les compléments nutritionnels (vitamines, minéraux, acides gras, acides aminés et substances phytochimiques (doses nutritionnelles, de correction et pharmacologiques) qui ne se justifient que si les apports nutritionnels optimaux ne peuvent pas se faire par l’alimentation ou si les besoins sont augmentés (croissance, grossesse, sport,…) et si l’on a besoin d’une dose correctrice de déficit ou pharmacologique (si la pharmacologie nécessite un prise séparée de l’alimentation,
  • Autres : réduction de la charge toxique, activité chimique, ergonomie, techniques d’énergétisation, massages, groupe de soutien,…


En résumé, mieux s'alimenter, mieux bouger, mieux dormir, mieux se sentir, pour être en pleine forme, à tout moment !

Qui est le nutrithérapeute ou le conseiller en nutrithérapie

Le nutrithérapeute est un professionnel de la santé dont le rôle n’est pas de traiter une pathologie, ni de poser un diagnostic (sauf s’il est médecin). C' est un éducateur et un promoteur de la santé. 

Il aborde les plaintes du souffrant (fatigue, anxiété, dépression, infection à répétition…) et ses maladies d’un point de vue biochimique, afin d’intervenir au niveau le plus fin, le niveau moléculaire. En outre, chaque individu étant différent par ses gènes, son alimentation et son environnement, le nutrithérapeute prendra le temps nécessaire pour identifier le profil du patient. A partir d’un tel tour d’horizon, le nutrithérapeute peut voir quelles modifications alimentaires sont prioritaires, quelles prises de compléments sont nécessaires et quelles réductions de surcharges doivent être entreprises. Il a pour priorité de résoudre chaque fois que possible les déficits, les symptômes et les signes dont se plaint le souffrant par des conseils alimentaires.

Il sera amené à utiliser des compléments alimentaires quand l’alimentation seule ne peut pas fournir les quantités suffisantes, ou lorsqu’il recherche un effet pharmacologique (un effet médicament indépendant de la présence d’un déficit).

Rappelons, que la nutrithérapie n’est pas une médecine alternative.
Elle repose sur la biochimie, dont elle est l’application directe et est soutenue par des milliers d’études scientifiques.
Dans ce sens, elle devrait être considérée comme une approche de base, indispensable à la santé des patients tant dans les approches préventives que co-thérapeutiques.




Site officiel
En savoir plus, différemment :
je vous invite à visiter les sites officiels des méthodes citées ci-dessus :







Cette partie du site sera modifiée et améliorée au fur et à mesure, n'hésitez pas à revenir visiter :-)









Assistant de création de site fourni par  Vistaprint